La recherche montre que les musiciens sont 57% plus susceptibles de développer des acouphènes que les autres, en grande partie à cause d’une exposition prolongée à un son fort.

Pendant qu’ils jouent, les acouphènes peuvent ne pas être gênants car la musique camoufle la sonnerie. C’est dans les moments les plus calmes – lorsqu’ils s’entraînent, composent, se détendent ou se préparent à dormir – que les acouphènes sont les… Continuer la lecture